W comme Wolfgang Lohr

Wolfgang Lohr, musicien de coeur

Né en Allemagne, Wolfgang Lohr travaille la trompette, le chant et l’écriture pour le groupe de Ska Allemand « DaSKArtell », durant une quinzaine d’années.
Il donne des concerts et se produit en festivals, mais se fait aussi connaître en tant que producteur.
Wolfgang découvre sa passion pour la musique électronique assez tard, mais avec dynamisme.
Il y a 2 ans et demi, après une période à fouiller les clubs en quête de nouvelles expériences, le berlinois commence à produire des tracks dans le style Tech House.

Une fois lancé, personne ne pouvait arrêter l’homme loup

Autodidacte, il prend la décision de s’enfermer chez lui jusqu’à ce qu’il est perfectionné son métier.
Pendant ce temps, Mr. Lohr produit 13 EPs ainsi que plusieurs remix pour des labels comme « Ton liebt Klang », « Ostfunk », « Acker Records », « Zuckerton » ou encore « Symbiostic ».
Grand fan de jeux de mots humoristiques, il a récemment fêté sa première entrée dans les « Charts », et travaille actuellement sur son premier album.

Qu’il s’agisse des albums « Affenstillstand Evolution », « Hirnholzraspel » ou encore « Duft & Triebe » (qui représente une gamme diversifiée de musiques, riches en détails), Wolfgang est également à l’aise avec la Deep House, la House, et l’électro-swing.
Mr. Lohr à travaillé sans relâche pour créer son propre style, son univers. Ses « Lohr worms » comme il les appelle, sont particulièrement impulsifs et tournés vers la ligne de basse.

« My music should bring euphoria to the dance floor, pump the club , at home stimulate appetite and above all be fun »

Mais produire tout seul n’est pas assez pour lui : Depuis 2012, il mixe régulièrement en live dans différents clubs berlinois. Avec des sets non préparés, il s’adresse directement à son public, répond à leur besoin et désirs avec, à chaque fois, une tracklist différente.

« Wolfgang is an experience, a refreshing Hanseatic bringing universal music to the Spree. »

Suivez Wolfgang Lohr sur

Facebook
SoundCloud
Beatport
et sur le site internet : www.wolfganglohr.de

Laisser un commentaire