P comme ProleteR

Un prolo, c’est un mec d’en bas, un “galérien”

Basé à Toulouse, Benjamin Roca, alias ProleteR, est un producteur de Hip Hop instrumental français.
Commençant la musique par la guitare vers ses 8 ans, il est autodidacte et apprend vite. Il fait sa première scène à l’age de 12 ans.
Il joue dans divers groupe de Rock pendant sa jeunesse (jusqu’a ses 19-20 ans) avant de se sentir confiné dans un genre qu’il connais trop bien.

Lorsqu’il bouge sur Strasbourg, ses potes MC lui présente le Hip-Hop (Salut Hip-Hop, moi c’est ProleteR, comment vas ? 😀 ).
Avec des infulences rock, electro, hiphop bien sur, reggae, jazz, un paquet d’artistes l’on inspiré : de Duke Ellington à Curtis Mayfield, en passant par Nas, DJ Premier, Kanye West, les beatles, Danger Mouse, Boyz NOize, …
Il découvre alors des album comme « Deadringer » de RJD2 ou encore « Entroducing » de DJ Shadow, et décide de se plonger dans cette scène qui lui est encore inconnue.

J’ai lancé le projet ProleteR pour répondre à un vieux rêve que j’avais de faire un maxi abstract hiphop.

Travaillant à l’usine le jour et fabriquant des beats la nuit, le producteur trentenaire développe une combinaison unique de beats Hip-Hop bien lourds mélangés à des samples Jazzy-swingo-funk, pimenté d’arrengements à la guitare et de quelques notes de synthé.

Son premier EP, « Curses From Past Times », sort en Novembre 2011, et rencontre un succès fou sur la toile, en dépit d’un manque de promotion.
« Feeding The Lions », sorti en Avril 2013, est quant à lui un échantillon de samples innovants, entêtants, où l’on reconnaît tout de suite la signature du ProleteR.
Des beats sacadés et des sons luxuriants d’une swing vintage, mélangé à du Jazz, le tout filtré à travers une rythmique Hip-Hop, qui apporte le smile et d’innombrables hochements de tête (toi même tu sais 😉 )

Lorsque le site wertn.com lui demande pourquoi avoir choisi ce pseudo, il répond simplement :

J’ai choisi ce nom parce qu’il me correspond, je ne l’ai pas choisi pour son sens politique mais pour le sens populaire qu’il a en france, un prolo, c’est un mec d’en bas, un « galérien »

Suivez ProleteR sur

FacebookSoundCloudBeatport

Laisser un commentaire